Vous êtes ici :  Accueil
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Recherche
Recherche
Visites

 780747 visiteurs

 25 visiteurs en ligne

Calendrier
Les 4 dernières nouvelles

Pecintaqq adalah daftar situs poker bandarq domino qiu qiu capsa susun online terpercaya di - par pecintaqq le 15/06/2017 : 13:35
pecintaqq adalah agen poker online yang menyediakan situs poker online terpercaya di Indonesia. Situs pecintaqq.com sudah dikenal terpercaya di Indonesia. mari segera daftar di situs poker online rekomendasi pecintaqq.comseperti situs senangpoker dan rajadomino88n

Lundi 27 Avril 2015 : arrivée du camion de Forbach et Metz - par GuppY_Team le 27/04/2015 : 13:05

site2.jpg270415a.jpg270415b.jpg270415c.jpg270415d.jpg


Visite à SREBRENICA - par johannluca le 06/08/2014 : 23:00

Lundi 4 Août 2014.

DSC_9596.jpgLa visite à SREBRENICA.
Après beaucoup d’interrogations sur l'opportunité de ce déplacement de 3 heures et le caractère très marqué de ce génocide l' équipe d'animation prit la décision d'y aller.
Nous avons eu droit à une journée de soleil, la première sans orages.

Rappelons nous qu'il n'y a que 19 ans DSC_9621.jpg"

"Massacre de Srebrenica"
Le massacre de Srebrenica, également appelé « génocide de Srebrenica », désigne le massacre de 6 0001 à 8 000 hommes et adolescents bosniaques(bosniens Musulmans, qui formaient un groupe national dans la Yougoslavie titiste), dans la région de Srebrenica en Bosnie-Herzégovine au mois de juillet1995 durant la guerre de Bosnie-Herzégovine.
Les massacres ont été perpétrés par des unités de l'Armée de la République serbe de Bosnie (VRS) sous le commandement du général Ratko Mladiæ, appuyées par une unité paramilitaire de Serbie, les Scorpions3,4,5, dans une ville déclarée « zone de sécurité » par l'Organisation des Nations unies (ONU). Cette dernière y maintenait une force d'environ 400 Casques bleus néerlandais, présents dans la région de Srebrenica au moment du massacre6.
Le massacre de Srebrenica est considéré comme le « pire massacre commis en Europe depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale »7,8. Il a été qualifié de génocide par le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie et la Cour internationale de justice à plusieurs reprises9,10 et le programme officiel de l’Éducation nationale en France le reconnaît comme tel11. Il existe cependant des personnes et institutions qui contestent la qualification de génocide, tels que Noam Chomsky12, le CRIF13, ou encore le Mémorial de la Shoah14,15.
Tous les 11 juillet, des dizaines de milliers de personnes se retrouvent au mémorial de Potoèari, créé en mémoire des victimes. Encore aujourd'hui, à mesure de l'identification des victimes, on procède à des inhumations dans le cimetière.  Source Wikipédia.
Les jeunes ont dégagé une émotion très forte à l'écoute du récit impartial et très documenté fait par un historien guide. Il était lui même enfant en ce  temps là. Il dégageait une très grande sérénité dans son récit. Il relatait les faits sans personnaliser les questions.
Alors qu'on lui avait demandé de faire assez concis, à la suite des questions nombreuses il nous fit asseoir pour développer ses propos.
Tous ensemble nous avons décidé un geste symbolique de recueillement. Chaque personne du groupe a reçu une rose rouge et dans le silence a parcouru le mémorial au milieu des 6ooo stèles funéraires.
Chacun a déDSC_9623.jpgposé sa fleur auprès d'une stèle au choix.

Auparavant Amina  nous a chanté et déclamé une sourate du rituel des funérailles musulmanes.
Malgré la diversité de religion et de croyance des jeunes présents l'adhésion au rejet de l'absurdité de la haine humaine et le recueillement devant le mémorial créa l'unanimité.
Comme le disait quelqu’un : «  Maintenant notre investissement dans le spectacle prend tout son sens. Nous comprenons mieux pourquoi »
Pour eux, l'assassinat de l' archiduc en 1914 restait distant et plutôt de l'ordre anecdotique.
DSC_9631.jpgDSC_9638.jpgDSC_9648.jpgDSC_9650.jpg

Vivre, sentir et chercher à comprendre le résultat macabre issu de la haine humaine interpellait beaucoup plus.
Les paroles furent très rares pendant près de 4 heures.
Le signe de leur intérêt, voire même de leur imprégnation par le lieu se traduit par des larmes, des visages sérieux des accolades soutenues.
J'ai ressenti une ambiance d'une grande dimension religieuse, dans le sens étymologique du mot religere, qui relie les hommes et leur environnement, ainsi que dans le sens spirituel de la pris e de conscience du « plus jamais cela »

Et pourtant l'actualité nous contredit perpétuellement : que ce soit, en Palestine, en Syrie, en Afrique, en Ukraine.... l'être humain continue à massacrer et à déverser sa haine au nom de quoi ??????

Derrière cet événement de Srebrenica se cache encore et toujours des revendications nationalistes, d'hégémonie.

DSC_9668.jpg

D'ailleurs, depuis  ma dernière venue, lors de « l' Assemblée Mondiale d' Emmaüs International » en 2007 le pays ne donne pas l'impression de se développer.

Une des explications est fournie par l'amie journaliste qui nous guide et nous accompagne 

pendant l'évènement.

Elle dit que les racines des revendications nationalistes sont toujours aussi présentes.

... / ... Lire la suite


Sarajevo première étape - par johannluca le 02/08/2014 : 12:36

CAMP dansant «  Terre - Frontiére » Sarajevo 2014.

Après près d'une semaine de présence à Sarajevo avec les jeunes il est bon de donner quelques nouvelleDSC_9276.jpgs.DSC_9213.jpg
~ Nous sommes au cœur du temps des événements déclencheurs de la grande guerre., à quelques encablures du pont de l'assassinat
« En juin 1914, c’est en tant qu’inspecteur général de l’armée que François-Ferdinand effectua un voyage officiel en Bosnie. Il devait y superviser des manœuvres militaires. Le 28 juin, peu de temps après avoir été reçu par les autorités de la ville de Sarajevo, il fut assassiné en pleine rue par Gavrilo Princip, un étudiant nationaliste serbe. Son épouse, la comtesse Sophie Chotek, fut également tuée dans l’attentat. 
L'assassinat de François-Ferdinand est bien l’acte déclencheur de la première guerre mondiale. »
Toutes les explications démontrent combien d'éléments sont liés au hasard. Il aurait fallu  peu de choses pour que cet événement n'eut pas lieu.

DSC_9249.jpgDSC_9255.jpgDSC_9334.jpgAvec les jeunes venus de France, d'Allemagne, de Bosnie et de Roumanie nous préparons une magnifique chorégraphie sur le thème « Terre, Frontière » à partir de tous les styles et types de danse moderne.

Nous sommes au plein milieu de l'aventure.
Samedi prochain 9 août sera la représentation.

DSC_9280.jpgDSC_9383.jpgLe spectacle sera composé en trois tableaux :

1. Le Sarajevo multi culturel : un vivre ensemble des cultures et des religions.
2. La première guerre mondiale et la guerre ouverte de Bosnie en 1992 à 1995.
3. Perspectives actuelles de la jeunesse à Sarajeo.
Ils rassembleront une vingtaine de scènes.

DSC_9294.jpgDSC_9297.jpgDSC_9303.jpgLes jeunes se donnent à fond pendant les séances d'entraînement.
Les photos parlent d'elles mêmes.

Il reste peu de temps pour la visite de la ville et les loisirs. Cependant les occasions sont offertes de se balader et de découvrir.

DSC_9304.jpgDSC_9349.jpgDSC_9359.jpgUne réflexion très personnelle.
Au fil du temps personne n'a vraiment trouvé la réponse à la cause de cet événement qui a fait commencer le siècle dernier dans l'horreur. Il s'est poursuivi dans une continuité étonnante par la deuxième guerre.
DSC_9363.jpgDSC_9373.jpgDSC_9380.jpgEn étant ici depuis près d'une semaine une explication profonde  s'impose à mon esprit.
La cause profonde se situe dans la revendication de la nationalité et son sous jacent l'identité commune, pour ne pas dire l'orgueil commun, ainsi que la peur de la richesse des diversités.
Ne sommes nous pas en France en train de tomber dans les mêmes causes – nationalisme et idenditarimes ?
Elles  dressent des fronts et des frontières.
Elles aboutissent toujours aux mêmes résultats : affrontement, guerre et massacres.

DSC_9393.jpgDSC_9395.jpgDSC_9405.jpgL'objectif  de ce temps d'expression, par la pièce programmée pour une durée de 50 minutes ; consiste à une sensibilisation de la jeunesse à construire  leur avenir dans la richesse du multi culturel et religieux.
 

Jean Luc

... / ... Lire la suite


Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


  Nombre de membres 16 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Abonné
( personne )
Snif !!!
Vous êtes ici :  Accueil